top of page
  • Photo du rédacteurDépannage Plomberie Nîmes

Le tube multicouche : tout savoir sur ce matériau innovant

Dernière mise à jour : 27 sept. 2021



Le tube multicouche est une révolution dans la plomberie. En fait, ce matériau combine une grande partie des avantages du cuivre et une partie des avantages du PER. Il s’agit d’un produit léger et cintrable, qui présente une très faible dilatation, même s’il n’en est pas encore au point du cuivre. Néanmoins, il est protégé de l’entartrage et de la corrosion, et peut se poser en apparent. Lisez cet article pour découvrir les détails sur ce matériel.


Qu’est-ce qu’un tube multicouche ?


Comme son nom l’indique, le tube multicouche est un tube composé de plusieurs couches, trois plus exactement.

Une première couche intérieure en PEX : il ne s’agit pas du même PEX que du PER parce qu’il est suivi d’une petite mention qui lui confère des propriétés supplémentaires. (PE-X-b ou PE-X-c). Cette couche favorise la réduction l’entartrage et la protection du tuyau contre la corrosion.


Une deuxième couche d’aluminium généralement soudée au laser : contrairement au PER, cette couche va permettre qu’on puisse travailler le tuyau comme un tube de cuivre. Ainsi, le tuyau sera à mémoire de forme et conservera la forme dans laquelle on le met. Cette couche assure donc la rigidité du tube et offre une bonne étanchéité à l’oxygène.


Une troisième couche de PEX en extérieur : elle est résistante aux UV et permet au tube de ne pas s’abîmer. Le tube en PEX porte généralement une mention. En fonction du procédé d’obtention, on aura le PEX-a, le PEX-b ou le PEX-c.


Quels sont les avantages du tube multicouche ?


Le tube multicouche présente de nombreux avantages. Que ce soit pour le chauffage ou la plomberie d’une maison neuve/rénovée, cet équipement s’adapte à toutes les installations. Voici quelques avantages de ce matériel.

· Facile à travailler : on peut le couper et le cintrer manuellement.

· Léger et facile à transporter : il est moins lourd que le cuivre.

· Pose en apparent : notamment pour le tube multicouche nu.

· Esthétique et propre en apparent : pas besoin de peindre le tube comme le PER ou le cuivre.

· Se travaille comme le cuivre.

· Barrière anti-oxygène : grâce à sa feuille d’alu soudée, il devient BAO, ce qui permet de faire un plancher chauffant.

· Faible dépôt de tartre : en plus de ne pas s’entartrer, ses différentes couches favorisent la réduction des nuisances sonores.

· Recyclable.

· Localisable par détecteur de métaux : posé en encastré, son revêtement en aluminium permet de le détecter facilement.

· Excellent rapport qualité-prix : en matière de coût, il est l’un des plus avantageux du marché.

· On en trouve partout : sur Internet, chez les professionnels, en magasin de bricolage.


Comment peut-on utiliser un tube multicouche ?


Le tube multicouche ne s’utilise pas qu’en plomberie. Il est aussi adapté pour :

· le chauffage ;

· le plancher chauffant ;

· l’eau potable ;

· l’eau sanitaire ;

· l’eau chaude ;

· l’air comprimé pour les petites installations domestiques ;

· etc.


Quel diamètre pour un tube multicouche ?


D’un point de vue des diamètres, pour le multicouche standard, on a couramment des diamètres allant de 14 - 16 - 20 - 26 à 32 mm. Il s’agit là des diamètres extérieurs du tube. Le choix se fait en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire ainsi que de la taille de l’installation. Il peut s’agir de l’installation d’une douche ou d’une baignoire, d’un mitigeur lavabo, d’un évier, d’une machine à laver, d’un chauffe-eau, etc.


Quel marquage obligatoire sur le tube multicouche ?


Il n’existe pas une réglementation spécifique en ce qui concerne les diamètres. Cependant, un tube doit avoir un marquage obligatoire qui indique :

· le nom du fabricant ou le nom commercial du produit ;

· le diamètre, de même que l’épaisseur du tube ;

· le type de matériau ;

· la température et la pression maximale supportée ;

· le numéro de l’avis technique qui constitue un repère de qualité pour les professionnels ;

· le logo du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) avec les deux derniers numéros du certificat ;

· la date de fabrication ;

· la taille en longueur du tube ;

· les classes d’application qui sont au nombre de trois : classe 2, classe 4 et classe 5.


Comment mettre en place un tube multicouche ?


La mise en place d’un tube multicouche se fait facilement et rapidement. Pour cela, il faudrait préalablement choisir son tube. Le multicouche peut s’acheter en barre (idéal pour une installation apparente) ou en couronne (idéal s’il doit être encastré).

Pour commencer l’installation, procédez au coupage du tube à l’aide d’une pince coupe-tube. Dès que c’est fait, utilisez un calibreur pour créer un bel arrondi. Par la suite, insérez le tube dans le ressort à cintrer pour obtenir un résultat plus précis. À noter que le cintrage peut se faire manuellement. Pour finir, appuyez avec votre genou et cintrez délicatement le tube pour obtenir le bon angle.


Faire appel à un spécialiste de la plomberie


Si vous ne vous sentez pas capable de faire ce bricolage, au risque d’endommager votre installation de plomberie, vous pouvez faire appel à un professionnel. Notre entreprise Sos Plomberie basée à Nîmes se fera un plaisir de vous aider à faire une installation professionnelle.

334 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page