top of page
  • Photo du rédacteurDépannage Plomberie Nîmes

Sos Plombier Nîmes : Les différents types de vannes d'arrêt


Urgence plomberie Nîmes
Les vannes d'arrêts

Les Vannes sont des dispositifs ayant une partie mobile capable d’être manœuvrée. Leur but principal est de réguler le flux d’un fluide qui passe par une canalisation. Les Vannes sont donc considérées comme des appareils de régulation du débit. Il en existe de différents types aujourd’hui. Que faut-il savoir de ceux-ci ? La réponse est à découvrir dans le présent article.


Quelles sont les différentes vannes d’arrêt qui existent ?


Aujourd’hui, de nombreuses personnes pensent que le robinet d’arrêt est équivalent à une vanne. Cependant, celles-ci doivent savoir que le terme « robinet » est généralement destiné aux appareils de petite taille. Par contre, la vanne est de grande taille et s’installe sur les conduits de plus gros diamètre.

Qu’il s’agisse d’une vanne tout court ou d’une vanne d’arrêt, la dénomination ne se remarque que sur certains schémas. Il s’agit de ceux des réseaux :

· D’incendie : par exemple, les vannes de distribution d’eau ;

· Des chaufferies ;

· D’industrie de pétrochimie : à titre illustratif, il peut être cité les vannes industrielles ;

· De tertiaire ;

· Etc.

Sachez qu’une vanne ayant la capacité de moduler le débit de fluide est également capable de l’arrêter de manière étanche (grâce à son joint d’étanchéité). Au niveau des Vannes, le terme « fluide » et préféré à celui de « liquide ». Cela est dû aux utilisations de vannes sur des réseaux de matières plus solides. Il s’agit notamment des boues moins denses comme les vapeurs ou le gaz.

Aujourd’hui, il existe plusieurs types de Vannes. Chacune d’entre elles est qualifiée en fonction de sa conception.


Vanne à tournant


Ce type de vanne possède un dispositif spécifique permettant d’ouvrir ou d’obstruer le passage du fluide. La manœuvre peut être réalisée partiellement ou totalement. En général, ces vannes ne peuvent effectuer qu’un quart de tour ou demi-tour, car la course de la manette est fixée à 90°.

Ce type de vanne existe en plusieurs sous-catégories à savoir :

· La vanne à tournant sphérique : ce robinet à tournant sphérique est également appelé vanne à boule ou vanne à boisseau. À ce niveau, c’est une sphère évidée qui s’actionne lorsque vous tournez le levier (généralement en forme de poignée rouge). Ce dispositif s’adapte à 2 usages spécifiques. En effet, ce robinet à boisseau est généralement utilisé comme une vanne d’arrêt. Cependant, certains professionnels l’utilisent pendant la régulation du débit d’un fluide sous pression.

· La vanne papillon : elle tient sa dénomination du fait qu’il s’agit de volet (sous forme de papillon) qui pivote de 90° sur son axe. Grâce à ce dispositif, vous pouvez ouvrir, fermer ou réguler le flux du fluide.


La vanne à tiroir


Elle est également connue sous le nom de Vanne à opercule. En effet, il s’agit d’un dispositif équipé d’un volant permettant d’actionner la descente d’un volet au sein de la conduite. Cette vanne se présente à l’image d’une guillotine.

Le fonctionnement de ce type de vanne est très simple. En position relevée, l’opercule remonte dans le corps de la vanne. Ainsi, elle laisse passer totalement le fluide (passage direct). En descendant l’opercule, vous restreignez progressivement le diamètre nominal de passage du fluide jusqu’à l’arrêt total. Par ailleurs, la vanne à tiroir s’adapte à la régulation du débit d’un fluide sous pression. De même, elle peut jouer le rôle d’arrêt de l’eau potable ou de l’air.


La vanne à soupape


La vanne à soupape est également connue sous le nom de la vanne à clapet anti-retour ou de robinet à soupape. Dans sa conception, ce type de vanne possède un siège dans lequel se trouve un bouchon conique ayant la forme d’une soupape. Ce dispositif permet aux professionnels de réguler, de faire circuler et de stopper le flux de fluide. En général, la manœuvre de descente de la soupape s’effectue progressivement grâce à un volant à vis.


La vanne à membrane


La vanne à membrane possède un dispositif dont le siège et la soupape de la vanne à clapet sont remplacés par une membrane déformable. Cette dernière est poussée progressivement dans le conduit. Ainsi, le diamètre de passage du fluide sera réduit de manière progressive jusqu’à l’arrêt total.

Cependant, sachez que ce dispositif ne s’adapte pas à la fonction de la vanne d’arrêt sur un fluide épais. Toutefois, l’utilité des vannes à membrane se remarque au niveau de la régulation du débit. De même, ce type de vanne peut être utilisé sur un réseau d’air ou de gaz.

Étant donné que des contraintes d’étanchéité ont été enregistrées au niveau de certaines densités de fluides, les vannes à tournant sphérique et celles à membrane sont donc privilégiées pour équiper les réseaux de vapeur. Elles peuvent donc être utilisées en tant que vanne d’arrêt (boisseau) et de régulation.

Peu importe le dispositif, il est possible de piloter ou de commander à distance les Vannes d’arrêt par un opérateur ou un automatisme. Cela est possible, peu importe leur système de manœuvre (manette, poignée, volant vis, etc.). Ainsi, la motorisation des vannes peut être :

· Automatique :

· À déclenchement ;

· Pneumatique ;

· À ressort ;

· Électrique ;

· Etc.

Cependant, la détermination du type de motorisation varie en fonction du milieu dans lequel il sera employé (dangereux, atmosphère, explosive, etc.)


Comment choisir une vanne d’arrêt ?


Prime abord, sachez que le choix des vannes d’arrêt varie en fonction de plusieurs critères à savoir :

· La quantité de matériau :

En choisissant une vanne de petite section, cela nécessite moins de techniques et d’outillage. Ce qui n’est pas le cas au niveau des vannes de gros diamètres utilisés dans les réseaux d’approvisionnement collectifs ou industriels. Retenez donc que le premier critère de variation des prix de vannes est le diamètre de la canalisation.

· La technicité du matériau et des assemblages :

Les Vannes d’arrêts nécessitent l’utilisation des matériaux spécifiques. Cela varie en fonction du caractère alimentaire, neutre ou corrosif du fluide. Les matériaux spécifiques seront utilisés pour le corps de la vanne et aussi pour les éléments d’obturation. Une vanne d’arrêt domestique conçu en plastique ou en nylon est moins onéreuse. Ce qui n’est pas le cas au niveau des vannes de même diamètre conçu en laiton, en acier au carbone ou en inox.

153 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page